Top départ pour l’eBox à la commune de Saint-Gilles

C’est officiel, le mercredi 12 juin dernier, la commune de Saint-Gilles était la première administration bruxelloise à avoir envoyé des courriers via l’eBox. Grâce à cette boîte aux lettres fédérale électronique, les citoyens auront désormais la possibilité de réceptionner tous les documents des pouvoirs publics en un seul et même espace virtuel.

Pour les débuts de l’eBox, la commune de Saint-Gilles a voulu marquer le coup de façon symbolique. L’idée de l’événement était de réunir les figures phares qui ont contribué à la concrétisation du projet (Charles Picqué, bourgmestre de la commune, Willem Stevens, échevin en charge de la simplification administrative, et Philippe De Backer, ministre de l’Agenda numérique) afin qu’ils envoient ensemble les premiers courriers via l’eBox.


 

Saint-Gilles la pionnière

Charles Picqué, très satisfait, a ouvert le bal des discours : « Nous sommes très fiers aujourd’hui de pouvoir dire que la commune de Saint-Gilles est pionnière (à Bruxelles et en Wallonie) non seulement dans le lancement de l’eBox, mais également dans sa démarche de simplification administrative qui est en cours depuis 2016. »

 

D’ici peu, d’autres communes devraient rejoindre Saint-Gilles et adopter elles aussi l’eBox. « Les autres communes ne nous ont pas attendus pour mettre tout cela en place, mais c’est vrai qu’on s’est lancé les premiers dans ce long chantier, » a encore ajouté le bourgmestre.



 

L’eBox, maillon de la chaîne

« Nous vivons aujourd’hui un moment fort pour la digitalisation du pays ! », a ensuite proclamé fièrement le ministre De Backer. « L’eBox est une étape importante, mais elle n’est qu’un maillon de la chaîne ; un premier pas vers les attentes numériques des citoyens. À l’avenir, il faudra concrétiser encore d’autres modernisations telles que la signature électronique ou l’archivage électronique. »

 

Aboutissement de 3 ans de travail

Willem Stevens, quant à lui, s’est exprimé plus concrètement sur le sujet : « L’eBox est le résultat de trois ans de durs labeurs ; mais cela fait tout juste un an que l’installation de l’eBox s’est réellement mise en place. À partir d’aujourd’hui, de nombreux courriers pourront être envoyés aux citoyens par ce biais-là. Ce qui permettra à la commune de Saint-Gilles de gagner en efficacité, de produire moins de papier, de simplifier les procédures ... »

 

Pour le moment, les courriers disponibles seront par exemple les permis d’urbanisme, les documents des crèches communales, les amendes administratives ou encore les extraits d’acte de naissance. Ensuite, d’autres documents plus ‘complexes’ tels que les recommandés pourront être envoyés. Et pour ceux qui craignent de ne pas s’en sortir avec ce nouvel outil ou qui veulent simplement en savoir plus, la commune a prévu d’organiser des séances d’informations destinées aux différents publics.

 

Une initiative qui se concrétise enfin et qui réjouit évidemment Brulocalis puisque qu’elle collabore depuis plusieurs années avec Easybrussels, l’agence de simplification administrative bruxelloise, afin de promouvoir ce projet auprès des pouvoirs locaux bruxellois.

« Retour
Date de publication
20-06-2019
Conditions générales | RSS | Liens utiles