Smart Cities for Smart Citizens

La BEI et Belfius débloquent 400 millions pour développer des villes et communes intelligentes et durables en Belgique

Né de la collaboration entre la Banque européenne d'investissement (la BEI est l'institution de l’Union européenne qui finance des investissements de long terme) et Belfius Banque, le programme « Smart Cities & Sustainable Development » a pour objectif d’accompagner et de soutenir financièrement les villes et communes – en ce compris les plus petites – dans le cadre de leurs projets dits ‘intelligents et durables’ dans les domaines de la mobilité, du développement urbain et de l’efficacité énergétique.

Grâce à ce programme, les pouvoirs locaux belges peuvent, depuis le 4 juin 2014, bénéficier, en primeur européenne, de prêts à taux préférentiels, pour réaliser leurs projets « Smart Cities », à concurrence de 400 millions d'euros, dont la moitié sera apportée par la BEI et l'autre moitié par Belfius Banque.

Une stratégie pour les villes européennes


Plus de 70% des Européens vivent dans des zones urbaines – une proportion qui atteint même 98% en Belgique ! Cette concentration démographique croissante dans les agglomérations est certes une source d’opportunités inédites mais elle est aussi synonyme de défis nombreux et majeurs. Ainsi par exemple, si les villes génèrent près de 85% du PIB, elles consomment également 75% de l’énergie produite et sont à l’origine de 80% des émissions de CO2.

Pas étonnant dès lors que les villes soient au coeur de la stratégie de l’Union Européenne « Europe 2020 – Pour une croissance intelligente, inclusive et durable ». D’ici 2020, l’Europe entend en effet réduire de 20% ses émissions de CO2, générer 20% de sa consommation d’énergie au départ de sources renouvelables et améliorer son efficacité énergétique de 20%. Les villes ont donc clairement un rôle clé à jouer pour atteindre cet objectif.

« Smart Cities » : bien plus qu’un mot à la mode !


Véritablement à la croisée des chemins, les villes, quelle que soit leur taille, n’ont d’autre choix, pour rester attrayantes que de devenir « Smart », c’est-à-dire de mettre en place des solutions intelligentes et durables pour diminuer leur impact environnemental, repenser les modèles d’accès aux ressources, répondre mieux aux besoins essentiels de leurs citoyens et améliorer leur qualité de vie.

Partout en Europe, des villes et communes, en collaboration avec des acteurs du monde académique et de l’entreprise, s’attellent déjà à développer des projets ‘intelligents et durables’.

L’Association a ainsi relayé l’invitation de la Commission européenne à s’engager dans le cadre du Partenariat européen de l’innovation pour les Villes Intelligentes.

En Belgique aussi, des projets « Smart Cities » sont en gestation même s’ils se heurtent encore trop souvent à la question du financement. Or ces projets créent de la valeur et des emplois et dessinent les « villes de demain ». C’est ainsi que les pouvoirs publics peuvent, de façon directe, contribuer à relancer la dynamique économique, à travers une démarche de croissance durable, source de prospérité et de progrès social pour l’avenir au bénéfice des citoyens et des entreprises.

Un appui financier


C’est pourquoi, afin de soutenir les villes et les communes belges – y compris les plus petites – dans cette démarche et les accompagner dans la recherche des solutions de financement les plus appropriées, Belfius Banque, en collaboration avec la BEI, lance le programme « Smart Cities & Sustainable Development », spécifiquement destiné à la réalisation de projets durables et intelligents dans les domaines de la mobilité et du transport, du développement urbain et de l’efficacité énergétique.

A travers ce programme, Belfius et la BEI mettent, ensemble, un montant total de 400 millions d’euros à la disposition des pouvoirs locaux belges, pour le financement de ces projets, sous la forme de crédits à des conditions préférentielles liées aux fonds BEI. L’objectif est ainsi d’alléger au maximum le coût de l’emprunt pour les communes pour les soutenir dans leur approche novatrice et durable. La moitié des fonds sera apporté par la BEI, l’autre moitié par Belfius.


Plus d’information




« Retour

Auteur

Camille LEPINAY
Date de publication
18-06-2014
Conditions générales | RSS | Liens utiles