Pics de pollution: des ateliers de coordination

La réunion du 22 février était consacrée à l'évaluation des mécanismes de gestion des pics de pollution dans les communes. D'autres réunions suivront.

Notre Cellule Mobilité a été saisie de la problématique des pics de pollution.

Communes et zones de police étaient en effet inquiètes des difficultés à appliquer un dispositif pour lequel le dialogue ne s'était pas suffisamment établi en amont avec les communes.

De son côté, la Région souhaitait mettre en place un dispositif de lutte et ce, dès le mois de novembre.

Trois ateliers


Trois ateliers ont été organisés :
  • le 12 octobre pour établir un état des lieux des problèmes rencontrés dans l’application de l’Arrêté du Gouvernement du 27 novembre 2008,
  • puis le 12 novembre, où les deux cabinets concernés ont répondu aux questions évoquées lors de la première réunion,
  • et enfin le 18 novembre pour dégager des pistes concrètes pour gérer les demandes de dérogations pour l’hiver 2009-2010 et identifier d’éventuelles pistes à développer pour l’hiver prochain.

Evaluation des mécanismes de gestion


La journée du 22 février a été consacrée à une évaluation des mécanismes de gestion des pics de pollution dans les communes (pic de niveau 2 - système des plaques alternées). Même si aucun pic de ce niveau n’est, depuis, survenu dans la Région, il semblait intéressant de faire un nouveau point sur les procédures mises en place, et notamment sur la gestion interne des demandes de dérogations.

Il apparaît au sortir de cette réunion que la plupart des communes continuent de juger ordonnance et arrêté particulièrement difficiles à appliquer.

Si nombreuses sont les communes qui ont décidé de ne rien mettre en place de particulier en envisageant de traiter le problème au moment où un pic de niveau 2 devrait surgir, certaines ont toutefois mis en place des systèmes d’information du public ainsi que des procédures internes de gestion des demandes de dérogations.

A venir


Une nouvelle rencontre sera organisée ultérieurement avec les communes pour écouter les nouvelles propositions des cabinets (Bruno De Lille et Evelyne Huytebroeck) et administrations (Bruxelles Mobilité et Bruxelles Environnement) en vue de rendre le système plus efficient.
« Retour

Auteur

Marc THOULEN
Date de publication
23-03-2010
Conditions générales | RSS | Liens utiles