Le contexte socio-philosophique du rapport social dans la décision d'aide sociale

Le 29 novembre 2012, la Section CPAS de l'AVCB tenait son Carrefour d'automne annuel, sur le thème de l’enquête sociale. A cette occasion, Philippe Harmegnies, Professeur à la Haute Ecole de Namur-Liège-Luxembourg, a livré un moment de réflexion sur le rapport social, considéré sous le triple prisme de l'éthique, du droit et de la morale.


Situer le rapport social dans le contexte socio-philosophique, qui est donc celui de l’analyse et de l’herméneutique, permet de répondre à deux questions :

  • “En quoi le rapport social est-il garant des droits et des libertés fondamentales ?”
  • “En quoi est-il utile ?”
Le rapport social est garant des droits et des libertés fondamentales parce qu’il est un écrit professionnel traversé par trois dimensions :
  • le droit
  • la morale
  • l’éthique
L’utilité du rapport social procède des stratégies d’écriture mises en place par les travailleurs sociaux et de leur capacité à problématiser les faits.

« Retour

Auteur(s)

Philippe HARMEGNIES
Dernière modification
10-01-2013
Conditions générales | RSS | Liens utiles