Communautarisation des services d’accueil pour aînés : quelles conséquences

Le 1er mars 2012, notre Section CPAS tenait son Assemblée générale. En ligne de mire, la communautarisation des services d’accueil pour aînés, décidée dans l’accord sur la réforme institutionnelle, et qui pose problème et questions, notamment eu égard à la croissance attendue des besoins suite à l’arrivée du papy-boom.


L'accord institutionnel pour la sixième réforme de l'Etat de décembre 2011 dispose que "la compétence complète (y compris la fixation du prix réclamé aux résidents) en matière de maisons de repos, maisons de repos et soins, centres de soins de jour, centres de court séjour, services G isolés et services Sp isolés sera intégralement transférée aux Communautés. "

Les CPAS ne voulaient pas cette communautarisation des maisons de repos parce qu'elle annonce une zone d’incertitude, de risques et des marges de développement réduites. Cependant, et comme on dit à Bruxelles, il faudra "faire avec".

Afin d’éclairer les pouvoirs locaux bruxellois sur les tenants et aboutissant de ce changement profond, la Section CPAS de l’AVCB a tenu le 1er mars 2012 son Assemblée générale sur le thème de la communautarisation des services d’accueil pour aînés.

Quels sont les grands principes que défend la Section pour le secteur des maisons de repos quand il sera défédéralisé ?


  • La Section veut d'abord que les règles restent les mêmes pour tous les Bruxellois et ce au nom du principe d'égalité.
  • Elle revendique le maintien d’une logique de cogestion à l'instar de ce qui existe avec succès au sein de l'Inami.
  • En termes de logistique, elle demande instamment que l'on dispose au niveau régional de personnel qualifié et que l'on préserve l'outil informatique développé jusqu'à présent.
  • Elle insiste pour que les marges financières soient consacrées à la réponse aux nouveaux besoins.
  • Elle rompt enfin une lance en faveur du développement des centres de soins de jour, des gardes à domicile la nuit et des centres de services.

Voir aussi


> le rapport annuel 2011 de la Section CPAS

« Retour

Auteur(s)

Jean-Marc ROMBEAUX
Dernière modification
04-05-2012
Conditions générales | RSS | Liens utiles