Charte européenne pour l’égalité des femmes et des hommes dans la vie locale


Le 12 mai 2006, le CCRE a lancé sa Charte européenne pour l’égalité des femmes et des hommes dans la vie locale à ses états généraux à Innsbruck. La Charte vise à inciter les dirigeants locaux et régionaux d’Europe à s’engager à prendre des mesures concrètes en faveur de l’égalité hommes/femmes. Les principes de la charte sont:

L’égalité des femmes et des hommes constitue un droit fondamental


Ce droit doit être mis en œuvre par les exécutifs locaux et régionaux dans tous les domaines où s’exercent leurs responsabilités, ce qui inclut leur obligation d’éliminer toutes les formes de discrimination, qu’elles soient directes ou indirectes.

Afin d’assurer l’égalité des femmes et des hommes, les discriminations multiples et les obstacles doivent être pris en compte


Les discriminations multiples et les préjugés, outre ceux concernant le sexe, fondés sur la race, la couleur, les origines ethniques et sociales, les caractéristiques génétiques, la langue, la religion ou les convictions, les opinions politiques ou toutes autres opinions, l’appartenance à une minorité nationale, la fortune, la naissance, un handicap, l’âge, l’orientation sexuelle ou le statut économico-social doivent être pris en compte pour traiter de l’égalité des femmes et des hommes.

La participation équilibrée des femmes et des hommes à la prise de décision est un préalable de la société démocratique


Le droit à l’égalité des femmes et des hommes requiert que les autorités locales et régionales prennent toutes les mesures et adoptent toutes les stratégies appropriées pour promouvoir une représentation et une participation équilibrées des femmes et des hommes dans toutes les sphères de la prise de décision.

L’élimination des stéréotypes sexués est indispensable pour l’instauration de l’égalité des femmes et des hommes


Les autorités locales et régionales doivent promouvoir l’élimination des stéréotypes et des obstacles sur lesquels se fondent les inégalités du statut et de la condition des femmes, et qui conduisent à l’évaluation inégale des rôles des femmes et des hommes en matière politique, économique, sociale et culturelle.

Intégrer la dimension du genre dans toutes les activités des collectivités locales et régionales est nécessaire pour faire avancer l’égalité des femmes et des hommes


La dimension du genre doit être prise en compte dans l’élaboration des politiques, des méthodes et des instruments qui affectent la vie quotidienne de la population locale - par exemple au moyen des techniques de l’intégration du genre dans toutes les politiques et de la prise en considération du genre dans l’élaboration et l’analyse des budgets. A cette fin, l’expérience de la vie locale des femmes, y compris leurs conditions d’existence et de travail, doivent être analysées et prises en compte.

Des plans d’action et des programmes adéquatement financés sont des outils nécessaires pour faire avancer l’égalité des femmes et des hommes


Les exécutifs locaux et régionaux doivent élaborer des plans d’action et des programmes, avec les moyens et les ressources, tant financiers qu’humains, nécessaires à leur mise en œuvre.

Plus d'info



« Retour

Auteur(s)

CCRE-CEMR
Dernière modification
02-02-2010
Conditions générales | RSS | Liens utiles