Transversalité, programmation et processus dans la mise en place d'un Agenda 21

atelier organisé le 23.09.2008 dans le cadre de l'appel à projets Agenda Iris 21

L’atelier est consacré à un travail de soutien méthodologique pour les communes et les CPAS qui s’engagent dans le programme « Agenda Iris 21 ».

L’objectif de cet accompagnement préparatoire à la candidature est que les porteurs de projet prennent bien la mesure de ce qu’est un Agenda 21 avant de s’engager et qu’un maximum de projets déposés en novembre soit de qualité.

Il tente d’apporter des réponses aux problèmes soulevés, d’adapter au fur et à mesure les formations et de trouver des personnes ressources pour les différentes thématiques abordées.

Réaliser, mener à bien un Agenda 21 local comporte de nombreux défis. Dans ce premier atelier nous avons abordé quelques axes principaux :
  • la programmation
  • la transversalité
  • le portage politique
Watermael-Boitsfort, déjà active dans le programme, est venue partager son expérience.


 

Le DD : « Arriver à ne pas être monomaniaque » -

Un jeu illustratif : les 7 tribus

Sandrino Holvoet, Fondation pour les Générations Futures

Ce jeu de rôle avait pour but de faire constater aux participants que nous sommes tous, à des degrés différents, des monomaniaques ! Ce qui conduit notre société à développer des systèmes d’évaluation et des indicateurs monomaniaques qui ne tiennent pas assez compte de la complexité et de l’interdépendance des situations. Avec de tels indicateurs, le déraillement du système est constaté lorsque survient un gros problème… il est alors trop tard !

Le jeu a aussi pour objectif de montrer qu’une des voies possibles pour s’ouvrir à d’autres dimensions est de travailler avec … d’autres monomaniaques, via le décloisonnement et la collaboration, afin d’élargir la réflexion et de pouvoir intégrer, de travailler « à 360° ».

Réussir à mettre en place un système transversal d’élaboration, de gestion et d’évaluation des projets constitue un des défis essentiels de l’Agenda.
Travailler en partenariat avec des gens qui développent d’autres attentions est une manière d’avancer dans le développement durable. Le décloisonnement est donc une des conditions de base de la mise en place d’une politique de développement durable.

Voir aussi sur ce site


Le Moniteur du développement durable n°5 (pdf) présente un exemple du jeu de rôle des tribus mené à Jette.


Le planning général d’un agenda 21 local –

Exercice de construction en commun

Sandrino Holvoet, Fondation pour les Générations Futures

Lors d’un travail en sous-groupes, nous avons tenté de dresser un programme type pour les 18 premiers mois d’un Agenda. Cette période correspond à la phase de préparation et d’élaboration du plan d’action, c'est aussi la durée moyenne imposée dans le cadre de l’appel pour constituer un état des lieux, établir un diagnostic light, des objectifs détaillés et rédiger un programme d’actions. L'exercice consistait donc à confronter le travail prévu aux contraintes de temps et d’organisation interne des communes et CPAS.

Comment construire son planning ?


Il faut développer une grande diversité de compétences pour construire et mener un A21L. C’est un projet complexe qui demande des évolutions dans la manière de travailler et pour lequel il est nécessaire de mobiliser les instruments et les outils nécessaires : comités de pilotage et consultatif, mise en place de la transversalité, groupes de travail, etc.

Quelques considérations sur le planning ou ligne du temps :
  • Le planning et l’organigramme d’un Agenda sont intimement liés.
  • C’est un moyen de pression pour s’obliger à respecter les délais. 
  • Il comporte des points de passage obligés pour tous, même s’il doit s’adapter aux impératifs et aux réalités locales. 
  • Il n’existe pas un grand planning commun et reproductible pour tous !

Construire ensemble la ligne du temps


L’objectif final de l’exercice est de tenter de construire en commun un planning (ou ligne du temps) depuis la rédaction du projet jusqu’à l’approbation de l’Agenda par le Conseil Communal, soit une durée d’environ 4 mois de septembre à décembre pour la candidature et de 18 mois pour l’A21.

Ce planning entre deux moments obligés de l’appel, la proclamation et la finalisation du programme d’actions dans les 18 mois qui suivent, est évidemment une pièce à casser, amender, modifier, chambouler, en fonction des réalités et des contraintes locales.

6 balises temps étaient proposées :
  1. Rédiger le dossier de candidature
  2. Première réunion du comité de pilotage
  3. Première annonce au public
  4. Approbation des conclusions du diagnostic
  5. Approbation des grandes lignes de l’A21L
  6. Approbation du plan d’actions par le Conseil Communal (juin 2010)

Les résultats de l’exercice


La mise en commun concernait la phase initiale de la mise en place de l’Agenda 21.
Dans l’état actuel de préparation des futurs candidats, il est en effet difficile d’avoir déjà une idée claire sur l’ensemble des 18 premiers mois de l’Agenda.
C’est pourquoi la construction du planning se poursuivra lors de nos prochains ateliers.

Les éléments de planning identifiés


A partir de septembre :

1ère étape
  • Information du Collège
  • Approbation du Collège pour l’engagement dans l’A21
  • Consultation et information des échevins et des chefs de service
2e étape
  • Constitution d’un comité de pilotage
  • Fonctions : validation et mise en place de la transversalité
  • Annonce de l’engagement d’un responsable A21L (en interne)
Volet participation :
  • Annonce de participation à l’appel (en interne)
  • Adhésion de l’administration communale
3e étape
  • Information et sensibilisation du personnel en interne
  • Rédaction de candidature
Volet participation :
  • Constitution d’un comité de pilotage et préparation du marché public
4e étape
  • Proclamation des lauréats – Janvier 2009

Voir aussi sur ce site


Le compte-rendu de l'atelier du 09.04.2008 "Bien commencer son agenda", "1.La ligne du temps : analyse et commentaires" (pdf)


Le portage politique et la transversalité


Ghislaine De Grave a présenté l’organigramme de la commune de Watermael-Boitsfort.
Discussion autour de l’organigramme, de la transversalité et du portage.

>> Téléchargez sa présentation (pdf)



« Retour

Contact

Philippe MERTENS

Dernière mise à jour

10.10.08
Fichiers attachés
Conditions générales | RSS | Liens utiles